Objectifs 2017

  • envisager toute action juridique concourant à la fin des filets dérivants
  • poursuivre et évaluer notre partenariat actif avec l’AIDSA ( Association Internationale de Défense du Saumon Atlantique ), seule association française de défense du saumon reconnue d’utilité publique, représentée au COGEPOMI ( COmité de GEstion des POissons MIgrateurs )
  • solliciter auprès du préfet de région une composition plus représentative des diverses parties au COGEPOMI
  • en articulation avec la démarche « politique » de l’AAPPMA d’Oloron  auprès des élus, rencontrer les Conseils Généraux 64 et 40 qui sont représentés au COGEPOMI
  • contacter l’OCSAN ( Organisation pour la Conservation du saumon Atlantique Nord ) ou NASCO et le CIEM ( Conseil International pour l’Exploitation de la Mer ) concernant leurs recommandations européennes et tout particulièrement celles relatives aux pêches professionnelles
  • contacter le NASF et Orri Vigfusson
  • poursuivre notre démarche de partenariat avec Andrew Kerr de la SEG ( Sustainable Eel Group ) afin de comprendre les enjeux autour des projets de certification européenne de la traçabilité de l’anguille et les incidences sur les pêches aux filets dans l’estuaire de l’Adour