Appel à partenariat 

Madame, Monsieur,

Notre Association, Salmo Tierra – Salva Tierra, à but non lucratif, de défense de l’environnement et d’intérêt général, déclarée au J.O. Le 17 octobre 2015 a pour objectifs :

– restaurer la totale libre circulation des poissons migrateurs et obtenir la fin de la pêche aux filets dérivants dans le bassin versant de l’Adour et sur l’ensemble des bassins versants de la façade atlantique,

– protéger, restaurer et reconquérir l’environnement très dégradé du bassin versant de l’Adour et ce pour une qualité de l’eau et une vie aquatique optimales.

Après 2 années d’existence, nous rencontrons, au-delà des adhérents du Béarn et de la région, nombre d’échos positifs en France et en Europe.

Nous nous réjouissons de voir les élus locaux s’approprier enfin nos thématiques et se poser en défenseurs et promoteurs de leurs territoires. Le Saumon est devenu un symbole : celui de la reconquête de nos vallées, pillées, saccagées, polluées ; conséquences du cynisme et de la cupidité de quelques-uns et de l’indifférence du plus grand nombre.

Aussi bien dans les plaintes qui ont été déposées auprès du Procureur de la République de Bayonne par les Fédérations 64 et 65, l’AAPPMA du Gave d’Oloron à laquelle nous avons été étroitement associés, que dans les différents courriers aux Préfets concernés de Région, 64 et 40, qui associent les SEPANSO 64 et 40 à SALMO TIERRA ( https://salmotierra-salvatierra.com ), il est question de faire respecter l’interdit de toutes pêches dans le port de Bayonne, avec comme objectif déclaré : l’interdiction totale de la pêche professionnelle aux poissons migrateurs dans le bassin versant de l’Adour et sur les fleuves et les courants côtiers.

Les deux actions engagées sont complémentaires :

D’un côté, le procureur de Bayonne, investit d’un mandat élargi, devrait mener les investigations souhaitées tous azimuts : Etat, Région, Administrations, Associations agrées de pêcheurs professionnels.

De l’autre, une action ciblée sur les Préfets faisant courir les délais contentieux.

Toutes ces démarches nécessittent un financement que seules les adhésions ne peuvent couvrir.

Nous recherchons donc des partenaires financiers et c’est pourquoi nous nous permettons de vous solliciter. En retour, nous pouvons vous offrir de la visibilité, en tant que partenaire, sur notre site web https://salmotierra-salvatierra.com/

Nous vous rappelons que les dons aux associations d’intérêt général bénéficient de déductions fiscales.

Nous restons, bien entendu, à votre disposition pour vous présenter plus en détail notre association.

Dans l’espoir que vous serez sensible à notre demande, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’assurance de nos sentiments les meilleurs.

Mars 2018

Pour l’Association,

Pierre Bernard

PS : vous trouverez le formulaire de partenariat sur notre site https://salmotierra-salvatierra.com/

et vous pouvez, bien entendu, nous contacter pour toute question ou proposition.