Monsieur le Préfet, Messieurs les présidents du Conseil Régional et du Conseil Départemental du 64.

Si les saumons sont absents de nos rivières, ils remplissent les étals des mareyeurs.

A 25 euros le kg, ces saumons au prix du cabillaud sont éligibles pour s’inscrire dans les menus de vos cantines respectives. Il suffira de les présenter comme truites de mer.

Les vallées se meurent de ce pillage et de votre indifférence devenue jupitérienne.