Stop à la vente du saumon sauvage de l’Adour – ADRM – octobre 2018

 

 

CARREFOUR ANGLET ANNONCE QU’IL STOPPE LA COMMERCIALISATION DU

SAUMON SAUVAGE DE L’ADOUR

 

“Dans un courrier d’août 2018, l’Association de Défense des Ressources Marines avait interpellé la direction de CARREFOUR FRANCE à MASSY et celle de l’hypermarché CARREFOUR d’ANGLET à propos de la commercialisation de darnes fraîches de saumons sauvages de l’Adour.

L’association faisait remarquer la contradiction frontale entre cette commercialisation d’une espèce en voie d’extinction et les engagements de la marque en faveur de la biodiversité, notamment celui de “suspendre la commercialisation des espèces sensibles”.

Par lettre recommandée avec accusé de réception datée du 22 octobre 2018, le directeur de cet hypermarché Mr Stéphane FAUCONNIER a informé l’ADRM qu’il avait “stoppé la commercialisation de ce poisson…dans le cadre du respect de l’engagement de son enseigne”.

L’association se réjouit d’une telle décision responsable issue d’un simple dialogue où il aura suffit d’informer correctement un intervenant important de ce marché.

Cet intervenant, en l’occurrence la direction de l’hypermarché CARREFOUR d’ANGLET a su prendre connaissance de notre courrier, en analyser les arguments et prendre enfin la bonne décision.

Nous rendons ici hommage à une telle attitude qui nous donne de l’espoir en l’avenir.

Mais la route est longue, puisque les sites de commercialisation se comptent par centaine.

Néanmoins, un effet d’entraînement est attendu une fois franchi un certain seuil de médiatisation : de bonnes nouvelles nous attendent.” ( ADRM )

Des saumons sauvages meurent en Ecosse – Salmon&Trout – 30 septembre 2018

 

Commentaire :

“Les élevages de saumons en cages infectent et causent la mort des saumons sauvages …

Ici, la prolifération des poux de mer dans ces élevages en est la cause : les saumons sauvages qui passent à côté des cages  pour gagner leur rivière et s’y reproduire sont infestés et dévorés vivants.” ( Thierry Willems )

Du saumon pour la pêche sportive et l’ours – 23 septembre 2018

David HABIB ( réunion du 19/09 concernant la réintroduction de l’ours ) :
“J’ai eu l’occasion ce matin, lors de la réunion organisée à la préfecture, de dire à François de Rugy combien cette réintroduction est une grave erreur. Je continue à soutenir avec force les éleveurs et les élus opposés à l’ours. Cette réintroduction est d’autant plus irréfléchie qu’elle n’a donné lieu à aucune étude d’impact afin d’en mesurer les conséquences économiques et sociales. En Béarn, d’autres dossiers environnementaux devraient être traités prioritairement, je pense par exemple au dossier du saumon ou à la création d’une filière hydrogène.”
Commentaire :
Oui au traitement prioritaire du dossier Saumon avec la suppression totale de la pêche aux filets et la protection d’une bande littorale atlantique évitant le pillage des migrations

“La guerre du saumon”, c’est Capital – Septembre 2018

 

 

Commentaire :

Cet article remarquable par bien des aspects, fait de manière sensible et imagée, avec une faconde que nous ne serions renier, le point sur un conflit qui illustre à merveille le mal français.

Plus la violation de la loi est arrogante, la corruption administrative assurée de son impunité, les mensonges énormes et bien évidemment les profits scandaleux ; plus les représentants de la Justice et de l’Etat sont frileux et piteux, avec comme consigne … pas de vagues ! … pas de vagues !!… Pas de vague à l’âme !!!

Adieu lamproies, aloses, truites de mer, saumons et pibales, adieu biodiversité, développement touristique, valorisation de nos vallées et emplois générés !

Nous serions donc presque au bout du bout ?

Pour paraphraser une fière devise : Béarnais, « rends-toi – nenni, ma foi » … même tous glyphosatés, nous continuerons de nous battre pour le Saumon et le Béarn !

Bayonne sans filets – 9 – Nous avons perdu en référé …

NOUS AVONS PERDU EN REFERE …

Nous avons perdu en référé. Les Préfets du 40 et du 64 ne veulent pas faire respecter la loi dans le port de Bayonne ( Cf. ordonnance de rejet du TA).

Pendant l’audience de référé, nous avons entendu du représentant du préfet du 64, une litanie de mensonges, de lieux communs, d’approximations, de références douteuses qui nous ont laissés interloqués.

(suite…)

Bayonne sans filets – 6 – “La pêche en eaux troubles” – Sud-Ouest 28 avril 2018

 

 

 

Lire  →    Pêche en eaux troubles 1

Lire  →    Pêche en eaux troubles 2

 

Nous remercions très chaleureusement :

  • le port de Bayonne pour le cadre et les décors
  • les pêcheurs aux filets pour leur interprétation fidèle du pillage organisé de la ressource
  • l’Etat et la Justice pour leur parfaite mise en scène
  • l’Omerta pour l’originalité du texte

(suite…)