Le NASF et les Saumons de l’Adour

LE POINT SUR LES ACTIONS PASSÉES ET A VENIR DU NASF (NORTH ATLANTIC SALMON FUND (Fondation pour le Saumon de l’Atlantique Nord).

Dans la dernière lettre de l’AIDSA, sous la plume de monsieur Marc Adrien Marcellier (secrétaire général adjoint de l’AIDSA et représentant du NASF pour la France), on apprend que l’année dernière l’action du NASF visant à mettre fin aux pêcheries norvégiennes d’interception des saumons russes fut essentielle. Lors d’une rencontre à Moscou, les officiels russes ont même paraît-il, proposé que leur gouvernement et le NASF co-organisent une conférence internationale en 2017 pour aborder ces questions. On apprend également l’existence de partenariats NASF/Royaume Uni, NASF/Scandinavie et NASF/Amérique du Nord, pour aborder de nombreux sujets au programme de cette conférence.

(suite…)

Très chère AIDSA …

l’AIDSA, chère à notre cœur, s’est illustrée dans un passé pas si loin par la qualité de ses expertises concernant la conservation et la valorisation du saumon mais plus largement des poissons migrateurs. Il est vrai qu’elle comptait nombre de personnalités de qualité, à la probité irréprochable, désintéressées et représentant le nec le plus ultra de la pêche sportive.

Depuis l’AIDSA a chuté. Une présidence erratique, velléitaire et sans perspective l’a conduite dans les ornières où se mêlent dans un même discours pseudo scientifique et moralisant, un lobbying fangeux et agressif tout acquis à la pêche professionnelle, se parant des vertus  de la médiation et un souci certain d’un entre soi où les nouveaux adhérents n’ont pas leurs places.

Notre ami Pierre Affre a eu donc à faire au dernier CA de l’AIDSA. Il portait notre désir commun de restituer cette association à ses fondamentaux, dans l’esprit de ses fondateurs. Son aventure il nous la conte, avec son sens de la formule et nous mesurons, le lisant, le chemin qui reste à parcourir pour faire revivre et rendre à sa pertinence l’AIDSA.

Ci-joints les comptes rendus de l’AG et du CA de l’AIDSA . Bonne lecture !!!

(suite…)

Gave d’Oloron : des saumons … mais de quelle souche ?

GAVE D’OLORON : DES SAUMONS, MAIS DE QUELLE SOUCHE ?

Pierre Affre qui pêche le Gave d’Oloron depuis un demi-siècle est persuadé que les saumons qui sont revenus assez nombreux ces dernières années sur l’axe Adour/Gaves, ne s’arrêtent plus une fois passé le barrage de Masseys, dans les pools à mouche d’anthologie, qui ont fait en été, la réputation de cette rivière entre Navarrenx et Oloron

Vendredi 8 juillet 2016. Dominique est venu me chercher ce soir à la gare de Bayonne. Après nous être régalés de chipirons et de darnes de merlus, tout frais pêchés par son cousin, nous nous sommes couchés de bonne heure, il est cependant minuit, en vue de la longue journée du lendemain qui nous attend.

(suite…)

Lettre de Mme SAINT-PE, élue du 64, AU COGEPOMI du 24 juin 2016, lue en séance par Mr Paul Carrere, élu du 40

Mesdames, Messieurs,
Ne pouvant assister le 24 juin au Cogepomi et en tant qu’élue du département 64, j’ai demandé à Paul Carrere, élu du 40, de porter en mon nom, le message suivant et ce en rapport avec l’ordre du jour prévu et notamment en son point 3 : « Saumon : bilan de la saison 2015, programme d’étude en mer ».
Je demande que mon intervention écrite soit versée in extenso, au PV de la séance.
Je souhaite m’exprimer et vous apporter une vision partagée par l’ensembles des acteurs du Territoire du Gave d’Oloron quant à la problématique de la pêche au filet en eaux côtières et dans l’estuaire de l’Adour et de ses conséquences néfastes sur la pêche sportive en rivière.
En effet, cette dernière, trop souvent cantonnée, par méconnaissance, à une activité de loisir, représente, en réalité, un levier significatif du développement économique de ce territoire, actuellement en souffrance.
C’est pour cette raison, qu’un manifeste porté par TOUS, vient d’être rédigé et vous sera adressé prochainement. Il sollicite L’ARRET DE LA PECHE AU FILET DÉRIVANT SUR L’ADOUR.

(suite…)

Collecte des têtes de poissons migrateurs (saumons et aloses) sur les bassins Adour-Nivelle

Dans le cadre des études menées par le CNRS/Université de Pau, la Fédération de pêche 64 vous invites à participer à la collecte des têtes de poissons migrateurs (saumons et aloses) afin d’en étudier précisément l’origine natale grâce aux otolithes (concrétion calcaire située dans l’oreille interne du poisson).

Si vous souhaitez participer à cette étude merci de cliquer sur le lien ci-dessous :

Etude

Merci à tous de votre implication pour l’amélioration des connaissances de ces espèces