Gave d’Oloron, Navarrenx, pool et barrage Masseys – août 2017

Masseys : une situation devenue intolérable ! août 2017

 

La libre circulation piscicole est une exigence permanente, que ce soit pour la migration anadrome (montaison vers l’amont) ou catadrome (dévalaison vers l’aval), qui peuvent se produire à différents stades du cycle de vie des poissons migrateurs.

Le propriétaire – privé ou public – de tout type d’ouvrage placé en travers d’une rivière classée grands migrateurs est tenu d’installer à ses frais un (et parfois plusieurs) systèmes de franchissement efficaces et contrôlables en toutes saisons.

Il engage ainsi pleinement sa responsabilité.

Les articles L432-6 et L 214-17 du Code de l’Environnement en faveur de la libre circulation des migrateurs (montaison et dévalaison) ne créent pas une obligation de moyens mais de résultat.

En arrivant à Navarrenx, les saumons se trouvent devant l’un des deux obstacles majeurs – avec Sorde – placés sur leur parcours dans le gave d’Oloron : le barrage Masseys. (suite…)

SEPANSO : un bilan instructif à bien des égards – août 2017

SEPANSO-64 Mardi 1° Août 2017

Michel Rodes

Dossiers EAU été 2017

1°) Directoire EAU de FNE Paris 22 Juin2017

Après le départ de Bernard Rousseau, Marc Saumureau devient pilote de ce réseau FNE. La Lettre de l’EAU continue à paraître sur 12 pages et non 16, avec 3 numéros par an et non 4. J Pulou comme moi même disons notre vif regret du départ de B Rousseau et du «  management » de D. Lhostis, ex-président de FNE.

.la petite hydro-électricité est en difficulté car peu rentable sans subvention , comparée aux prix de revient des énergies concurrentes.

.Le prétendu label «  rivières sauvages » créé par le WWF et ensuite cédé à une autre association «  ERN, European Rivers Network » prend de l’ampleur et sème la confusion. Le label n’ajoute rien à la gestion réglementaire mais fait vivre cette association. Les industriels ont l’appui des politiques pour ce label illusoire, dans les Alpes en particulier. Et le 22 Septembre prochain la Leyre est labellisée à Pissos-40 ! (suite…)

Pollution Aspe juillet 2017 – Lettre au Maire de Gurmençon – 2

SALMO TIERRA – SALVA TIERRA

« une Terre pour nos Enfants »

Association Loi 1901 à but non lucratif, de défense de l’environnement et d’intérêt général

Adresse : Boîte aux lettres – Mairie – 64390 Sauveterre de Béarn

Adresse mail : salmotierrasalvatierra64@gmail.com

Site web : salmotierra-salvatierra.com

Le 26 juillet 2017

Objet : pollutions

Monsieur le Maire,

Nous sommes au regret de vous alerter concernant 2 situations de pollution du milieu aquatique sur votre commune de Gurmençon.

Approximativement sous les usines MMP et Safran en continuité du chemin traversant la voie férrée :

– des canalisations d’eaux usées avec déchets domestiques, organiques et autres … se déversent continuellement dans le Gave d’Aspe avec plus ou moins de débit.

Comment expliquez-vous cette situation de rejet d’eaux usées avec déchets dans le gave ?

Qu’avez-vous fait ?

– cette bordure du Gave est également sujette à décharges sauvages récentes strictement interdites et suffisemment importantes pour n’être pas passer inaperçues.

Comment expliquez-vous cette situation ? Qu’avez-vous fait ?

Enfin, Monsieur le Maire, que comptez-vous faire dès maintenant et de manière urgente afin de régler ces 2 situations avant qu’elles ne deviennent préjudiciables ?

Dans l’attente d’une réponse rapide, recevez, Monsieur le Maire, nos plus cordiales salutations.

Pour l’Association,

Pierre Bernard

Copie à la Fédération Départementale de Pêche 64, à l’AAPPMA d’Oloron, à l’Agence Française de Biodiversité et à l’Agence de l’Eau.

25 euros le kg !!!

Monsieur le Préfet, Messieurs les présidents du Conseil Régional et du Conseil Départemental du 64.

Si les saumons sont absents de nos rivières, ils remplissent les étals des mareyeurs.

A 25 euros le kg, ces saumons au prix du cabillaud sont éligibles pour s’inscrire dans les menus de vos cantines respectives. Il suffira de les présenter comme truites de mer.

Les vallées se meurent de ce pillage et de votre indifférence devenue jupitérienne.