Commentaire : très bonne synthèse de nos partenaires d’Anper-Tos … qu’il convient toutefois de préciser par quelques chiffres :

  • Effectivement, plusieurs milliers de saumons français et espagnols sont prélevés en mer illégalement par les professionnels dans la bande littorale landaise et plusieurs autres milliers sont prélevés, tout autant illégalement, par les filets sur l’Adour !
  • Chaque année donc, une quinzaine de professionnels prélèvent, en fourchette basse, de 5000 à 8000 saumons, répétons-le illégalement,  tandis qu’environ un millier de pêcheurs sportifs en prélèvent en moyenne 300.
  • Comment, dans ces conditions, demander des efforts supplémentaires à la pêche sportive légale ?
  • Lorsque la levée des filets sera totale et définitive, nous n’avons aucun doute sur les compétences et les capacités des instances concernées à gérer les gaves dans une optique économique de valorisation de nos territoires, seule garantie de préservation de la ressource, autant que faire se peut.
  • Rappel : les retombées économiques de la pêche sportive sont 20 fois supérieures à celles de la pêche commerciale !