Commentaires :

C’est une parodie de justice qui condamne en catimini et seulement pour vente illégale les protagonistes et les instigateurs principaux du pillage et du trafic de pibales en Aquitaine. Cette sanction pécunière dérisoire est sans commune mesure avec la gravité des faits reprochés et les  enjeux financiers.

La protection d’une espèce menacée n’est manifestement pas la priorité d’une justice aux ordres et pour le moins très complaisante.

Corruption ?