Commentaire :

C’est le principe des filets communicants : moins de pêches déclarées et plus de pêches illégales … parce que ce sont, en grande partie, les mêmes !

Des professionnels et parfois même des élus dont il est question dans nos publications : Editorial 6 du 10/12/2017, dossiers migrateurs/pibales et anguilles des 9/02, 23/10 et 2/12/ 2018 …

Alors, oui, les questions de complaisance, de protection et de corruption se posent !