Mesdames, Messieurs,
Ne pouvant assister le 24 juin au Cogepomi et en tant qu’élue du département 64, j’ai demandé à Paul Carrere, élu du 40, de porter en mon nom, le message suivant et ce en rapport avec l’ordre du jour prévu et notamment en son point 3 : “Saumon : bilan de la saison 2015, programme d’étude en mer”.

Je demande que mon intervention écrite soit versée in extenso, au PV de la séance.
Je souhaite m’exprimer et vous apporter une vision partagée par l’ensembles des acteurs du Territoire du Gave d’Oloron quant à la problématique de la pêche au filet en eaux côtières et dans l’estuaire de l’Adour et de ses conséquences néfastes sur la pêche sportive en rivière.
En effet, cette dernière, trop souvent cantonnée, par méconnaissance, à une activité de loisir, représente, en réalité, un levier significatif du développement économique de ce territoire, actuellement en souffrance.
C’est pour cette raison, qu’un manifeste porté par TOUS, vient d’être rédigé et vous sera adressé prochainement. Il sollicite L’ARRET DE LA PECHE AU FILET DÉRIVANT SUR L’ADOUR.

Cette démarche n’a pas pour but l’arrêt de la pêche professionnelle mais l’arrêt de la pêche au filet dérivant dans l’Adour et les Gaves Réunis !
Les démarches initiées par le COGEPOMI depuis plusieurs années n’ont pas apporté les résultats escomptés ; alors qu’une quantité significative de poissons migrateurs, pourrait remonter les Gaves, sans remettre en cause un équilibre économique et écologique nécessaires au Développement Durable.
En conclusion, je demande que le COGEPOMI ait une approche Plus Adaptée sur cette question, eu égard aux Attentes des Territoires.

Je vous en remercie.

Denise SAINT-PE