Levée totale des filets en Grande Bretagne S-Ouest – janvier 2019

 

Commentaire :

En France, nous créons des commissions, nous finançons des études très couteuses … tandis qu’en Grande Bretagne, ils votent et appliquent des décrets :

En Grande Bretagne, l’Agence pour l’Environnement introduit des restrictions à la pêche en Angleterre en réponse au déclin des stocks de saumon et aux préconisations internationales.

Pour Kevin Austin, directeur adjoint, le but est de “protéger efficacement ce poisson emblématique pour les générations futures”.

(suite…)

Pétition : Stop à la pêche commerciale du saumon – janvier 19

 

Commentaires :

Merci de signer, faire signer, transférer, diffuser …

… jusqu’au dernier saumon du bassin Loire-Allier ? – décembre 2018

 

 

Commentaires :

Le saumon du bassin Loire-Allier, après avoir été, entre autre, pillé professionnellement en estuaire pendant des décennies tout en étant par ailleurs servi abondamment à l’Elysée, est en voie d’extinction … malgré les interdictions professionnelle et sportive de 1994, malgré Chanteuges et autres inutiles et coûteux cataplasmes, vrais alibis à une gestion complaisante et catastrophique de l’Etat qui n’est intervenu que trop tard, comme d’habitude.

Les contrôles actuels, bien que nécessaires, mis en oeuvre maintenant avec assiduité et célérité, ne feront malheureusement pas revenir ce saumon, représentant emblématique d’une biodiversité livrée surtout aux affres d’une pêche dite professionnelle destructrice, économie sans lendemain, protégée par des politiques corrompues assujetties aux lobbies.

Trafic de pibales jugé à Nantes – 1 – du 5 au 7 décembre 2018

 

Commentaire :

Administration de la Loire Atlantique : 3         face à :       Administration du 64 : 0

Comment expliquer ce score sachant que la plus grosse ressource et les meilleurs joueurs sont dans le 64  ?

C’était au tribunal de Pau … en octobre 2018

 

 

Commentaires :

C’est une parodie de justice qui condamne en catimini et seulement pour vente illégale les protagonistes et les instigateurs principaux du pillage et du trafic de pibales en Aquitaine. Cette sanction pécunière dérisoire est sans commune mesure avec la gravité des faits reprochés et les  enjeux financiers.

La protection d’une espèce menacée n’est manifestement pas la priorité d’une justice aux ordres et pour le moins très complaisante.

Corruption ?