Commentaire complémentaire à celui de « consultation publique » :

Nous apprenons par ce serviteur de l’Etat que « le ministre vient de valider un plan d’action apaisé pour la continuité écologique » donc pour les migrateurs, donc entre autres pour le saumon !

On y apprend également avec stupeur, après que l’Etat a déclaré en 2017 la grande fragilité de la ressource saumon dans les cours d’eau pyrénéens, que l’Adour « conserve une population permettant une exploitation durable de la ressource » !

De qui se moque-t-on ? l’Etat nous annoncerait-il déjà qu’il compte bien poursuivre le pillage du saumon ?

Plusieurs milliers de saumons français et espagnols sont prélevés illégalement par les professionnels sur la bande littorale landaise et plusieurs autres milliers sont prélevés par les filets sur l’Adour !

Preuves à l’appui … que le gouvernement cache ! 

Protéger la pêche commerciale du saumon non durable, destructrice de la ressource et du patrimoine commun à tout un territoire, ne va certainement rien apaiser et surtout pas nous !!!