Mesdames et messieurs,

 

En cette fin d’année 2017, nous ne résistons pas au plaisir de vous présenter la fine fleur des pêcheurs professionnels du bassin de l’Adour, ceux-là mêmes qui se présentent « plan et rataplan », comme :

– Les Défenseurs du bien commun et de la préservation de nos rivières,

– Les Interlocuteurs privilégiés des politiques locaux, régionaux et des représentants des administrations.

Voici donc :

– Les Incroyables : presque toujours ignorés par le fisc,

– Les Mirobolants : regardés avec les yeux de Chimène par une justice pour le moins bienveillante à leur égard,

– Les Inénarrables : subventionnés au titre de l’écotourisme et de « l’authentique » comme témoins fossilisés des petits métiers en voie de disparition.

Votre attention !

Certains des plus éminents représentants de l’ ” Association agréée de pêcheurs professionnels du bassin de l’Adour et des versants côtiers ”   http://www.lepecheurprofessionnel.fr/index.php/la-peche-professionnelle/les-organisations-professionnelles/les-associations/adour

faisant partie des instances dirigeantes, ont été condamnés à notre stupéfaction et à plusieurs reprises pour braconnage et pêche illicite.

Il en a été ainsi par jugement le 5 septembre 2016 au tribunal de DAX, il en sera de même le 1er février 2018 dans la même juridiction.

Des esprits malveillants, des étrangers, ignorants des us et coutumes de la région demanderaient donc la dissolution de cette association, la fin de ses méfaits et de ses mandats de représentations.

Soyons sérieux !

Il faudrait alors s’inquiéter de la pérennité des stations de pompage de notre agriculture glyphosatée, colmatées par un excès de saumons, d’aloses et de pibales !!!