Le Pays de Béarn pour la défense du saumon – La Rép. 4 mars 2019

 

 

Commentaire :

Jean Labour, Pdt de la Communauté de Communes du Béarn des Gaves et François Bayrou, Pdt du Pôle Métropolitain du Pays de Béarn entrainent un vote unanime à la motion de soutien en faveur des actions judiciaires engagées par les associations pour la sauvegarde du saumon.

Nous nous réjouissons de cette avancée que nous espérons décisive … sans toutefois baisser les bras.

Ouverture anticipée chez les pros du filet ! 14 février 2019

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=828749690826017&set=ecnf.100010729814214&type=3&theater

Commentaire :

Dès ce matin, lundi 4 mars 2019, Salmo Tierra – Salva Tierra a alerté les autorités concernées de cette pêche et vente de saumon illégales dont la publication Facebook sous-titrée 1er saumon de l’Adour à 8,2 kg est datée au 14 février 2019 : FD, AAPPMA, Migradour, AFB et DDTM … à suivre …

Le 6 mars, la publication de facebook est supprimée par son auteur, Michel Batby ( auberge de Soustons )  :  pourquoi ? …  à suivre … mais, dores et déjà, ce retrait signe bel et bien l’illégalité !

25 ans d’efforts pour sauver le saumon de l’Allier – mars 2019

 

 

Commentaire : article complémentaire à la publication du 1er mars

Ce sont 25 ans d’efforts après 25 ans de très mauvaise gestion et de pillage de la ressource !

Nous voulons bien y croire encore ! mais quand le mal est fait … rdv dans 25 ans …

Si seulement cette malheureuse Histoire du saumon du bassin Loire – Allier pouvait servir de leçon à nos “élites” politiques et administratives en charge de ces questions dans d’autres régions … ou comment envisager que ceux qui créent le problème le règle ?

Le difficile retour des saumons de l’Allier – mars 2019

 

Commentaire :

Suite aux publications de novembre et décembre 2018 concernant le saumon de l’Allier.

Et toujours ” avec  retenue “, on évite de parler du pillage professionnel qui a sévit pendant trop longtemps !

Anper-Tos, salmo salar et les gaves pyrénéens – janvier 2019

 

 

 

Commentaire : très bonne synthèse de nos partenaires d’Anper-Tos … qu’il convient toutefois de préciser par quelques chiffres :

  • Effectivement, plusieurs milliers de saumons français et espagnols sont prélevés en mer illégalement par les professionnels dans la bande littorale landaise et plusieurs autres milliers sont prélevés, tout autant illégalement, par les filets sur l’Adour !
  • Chaque année donc, une quinzaine de professionnels prélèvent, en fourchette basse, de 5000 à 8000 saumons, répétons-le illégalement,  tandis qu’environ un millier de pêcheurs sportifs en prélèvent en moyenne 300.
  • Comment, dans ces conditions, demander des efforts supplémentaires à la pêche sportive légale ?
  • Lorsque la levée des filets sera totale et définitive, nous n’avons aucun doute sur les compétences et les capacités des instances concernées à gérer les gaves dans une optique économique de valorisation de nos territoires, seule garantie de préservation de la ressource, autant que faire se peut.
  • Rappel : les retombées économiques de la pêche sportive sont 20 fois supérieures à celles de la pêche commerciale !

Saisie de 900 kg de pibales dans le 64 ! janvier 2019

 

 

Commentaire :

Enfin, les douanes du 64 s’y mettent aussi ! après une saine émulation avec le 44 …

“Le fabuleux et tragique destin du saumon sauvage” – février 2019

 

 

Commentaires :

Les Cogepomis et autres Plagepomis, outils administratifs irresponsables sont “dans les filets” des pêcheurs professionnels.

L’Etat connait très bien la seule réponse qu’il n’a pas eu le courage de mettre en oeuvre à temps pour le bassin Loire-Allier et qu’il n’a pas le courage de mettre en oeuvre, pendant qu’il est encore temps, pour le bassin de l’Adour et des Gaves : l’arrêt immédiat de la pêche commerciale du saumon sauvage.