Commentaire :

Malgré un tout dernier récent nettoyage de sa dimension romantique, nous constatons encore quelques visions idylliques irréalistes dans ce projet que, néanmoins, nous saluons.

On peut se demander, une fois de plus, comment cette stratégie européenne de protection de la biodiversité et pour ce qui nous concerne plus particulièrement :

  • une agriculture et une pêche durables
  • des énergies plus durables sans recours à l’hydroélectricité
  • la protection des rivières et zones humides
  • le développement de zones protégées
  • une baisse très significative des pollutions
  • la mise en pratique du principe « pollueur-payeur »
  • la suppression de toute aide néfaste à la biodiversité

se déclinera dans chaque pays et tout particulièrement en France avec son arsenal administratif de dérogations locales funestes ?

A suivre …