L’année internationale du Saumon … au Canada – novembre 2018

 

 

 

“Aujourd’hui sur la côte Est, nous avons donné le coup d’envoi à l’Année internationale du saumon. Le secrétaire parlementaire Sean Casey s’est joint au Conseil de conservation de la Nation malécite à Saint John, au Nouveau-Brunswick pour souligner l’importance économique et culturelle du saumon et la nécessité de collaborer pour conserver et protéger cette espèce. http://ow.ly/MTig50jHJ9k

Nous avons tous un rôle à jouer pour protéger notre saumon sauvage – une espèce emblématique pour de nombreuses communautés autochtones et de pêcheurs au Canada. Nous mettons l’accent sur les mesures aidant à restaurer les habitats du saumon sauvage, tout en accroissant la recherche et la surveillance, pour assurer que nous prenons les bonnes décisions pour la santé à long terme de nos populations de saumon. http://ow.ly/QAjS50jHJ9s”

2019 : année internationale du Saumon sauf pour la FNPF – congrès 2018

 

 

On commence à en parler …

 

Tandis qu’en France, au congrès annuel de la FNPF, le Saumon n’existe pas !

Discours de Claude Roustan, président de la FNPF :

 

Discours de Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat à la transition écologique et solidaire :

 

Pour aller à l’essentiel avec un extrait du discours de Sébastien Lecornu en réponse à Claude Roustan :

 

Pièce maitresse du jeu de cartes du Gave – années 50/60

Commentaire :

D’après Bernard Deloustal, cette carte daterait  des  années fin 50 début 60.

On y retrouve la Société d’Oloron et ses 3 Sections, prémices de l’ AAPPMA, représentées par les membres du Bureau de leur Conseil d’Administration respectif.

Claude Castera de la Section de Salies, expliquait il y a une dizaine d’années que tous ces  bénévoles très actifs sur le terrain, par exemple, nettoyaient les frayères chaque automne et construisaient avec l’aide du plombier local des bacs pour y mettre des boites Vibert,  etc. …

Tout le dos de la carte est occupé par les publicités des commerces, boutiques et artisans qui l’auraient ainsi  financée car … “s’il y avait peu d’argent, il y avait beaucoup de passionnés.”

Stop à la vente du saumon sauvage de l’Adour – ADRM – octobre 2018

 

 

CARREFOUR ANGLET ANNONCE QU’IL STOPPE LA COMMERCIALISATION DU

SAUMON SAUVAGE DE L’ADOUR

 

“Dans un courrier d’août 2018, l’Association de Défense des Ressources Marines avait interpellé la direction de CARREFOUR FRANCE à MASSY et celle de l’hypermarché CARREFOUR d’ANGLET à propos de la commercialisation de darnes fraîches de saumons sauvages de l’Adour.

L’association faisait remarquer la contradiction frontale entre cette commercialisation d’une espèce en voie d’extinction et les engagements de la marque en faveur de la biodiversité, notamment celui de “suspendre la commercialisation des espèces sensibles”.

Par lettre recommandée avec accusé de réception datée du 22 octobre 2018, le directeur de cet hypermarché Mr Stéphane FAUCONNIER a informé l’ADRM qu’il avait “stoppé la commercialisation de ce poisson…dans le cadre du respect de l’engagement de son enseigne”.

L’association se réjouit d’une telle décision responsable issue d’un simple dialogue où il aura suffit d’informer correctement un intervenant important de ce marché.

Cet intervenant, en l’occurrence la direction de l’hypermarché CARREFOUR d’ANGLET a su prendre connaissance de notre courrier, en analyser les arguments et prendre enfin la bonne décision.

Nous rendons ici hommage à une telle attitude qui nous donne de l’espoir en l’avenir.

Mais la route est longue, puisque les sites de commercialisation se comptent par centaine.

Néanmoins, un effet d’entraînement est attendu une fois franchi un certain seuil de médiatisation : de bonnes nouvelles nous attendent.” ( ADRM )

Des saumons sauvages meurent en Ecosse – Salmon&Trout – 30 septembre 2018

 

Commentaire :

“Les élevages de saumons en cages infectent et causent la mort des saumons sauvages …

Ici, la prolifération des poux de mer dans ces élevages en est la cause : les saumons sauvages qui passent à côté des cages  pour gagner leur rivière et s’y reproduire sont infestés et dévorés vivants.” ( Thierry Willems )